Au début, il s’agissait surtout d’un rôle fonctionnel (disc mastering) dans le processus d’enregistrement, le transfert d’un format vers un autre (ex: tape — vinyl).

A présent, le processus est créatif, il est devenu une extension du mixage.

Son but est de créer un résultat cohérent où toutes les oeuvres d’un album s’assemblent agréablement et peuvent être jouées sur différent systèmes audio et environnements avec plaisance.
Lors du mastering, il est également possible, et souvent pertinent, d’orienter vers une tonalité, une couleur sonore en foncton de style de musique.
Utiliser l’oreille d’un autre technicien est souvent bénéfique, cela permet une appréciation différente du mixage.

Les étapes:
– écouter et analyser
– définir le matériel/logiciel à utiliser
– appliquer le traitement à chaque morceau
– assembler et délivrer