L’étape, communément appelée mastering, consiste à traiter le fichier stéréo résultant d’un mixage afin d’en optimiser le rendu.

Au final, les fichiers seront exportés dans un format de diffusion ou préparés et assemblés pour un pressage CD.

INPUT:

– la plupart des fichiers linéaires conviennent (WAV, AIFF, BWF, PMF,…)

– l’exportation est préférable à la fréquence d’échantillonnage et quantification du projet de mixage.

– laissez un espace (1 seconde) au début et à la fin de chaque morceau.

– pensez à la dynamique, laisser un peu de marge de niveau, ne pas “taper” dans le rouge !

– l’édition des débuts et des fins de morceaux (fade in / fade out) se fait au mastering, sauf cas particuliers.

OUTPUT:

– exportation du master en fichiers linéaires à choix (WAV, AIFF, BWF, PMF,…) (dither=24/16bit) ou fichiers compressés (mp3-320/256/128 kbps).

– master CD Red Book (CDDA) contenant l’indexation, le CD-TEXT et les codes ISRC.

– master DDP, image CD pour le pressage en usine, comportant toutes les infos du CD.

Sur le CD, il est possible d’ajouter des informations non-audio:
-CD-TEXT, permet d’afficher le nom de l’artiste, le titre, nom de l’album,…sur son lecteur CD compatible.
-les codes ISRC, sont uniques et renseignent sur le pays, le producteur, l’année, la référence du morceau.
– DDP : (disc description protocol) est une image informatique du CD qui a l’avantage de pouvoir être envoyée par le net et contrôlée après coup..
toutes les informations du CDDA (standard Red Book) sont contenue dans l’image DDP.

C’est le moyen le plus sûr et efficace pour une production CD.

** Tous les fichiers vous sont transmis via FTP sur un compte personnel
** Un essai peut être demandé gratuitement.